Le forum de doingbuzz

Le monde aussi petit soit-il est un vivier de talents, de cerveaux ou si vous voulez de matières grises. De belles idées, de beaux enseignements, de pertinents conseils sommeillent en nous. Ce forum est après et avant tout un rendez-vous du donner et du recevoir. Lâchez-vous !

Le forum de doingbuzz

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le forum de doingbuzz

Forum de doingbuzz.com

Mots-clés

Octobre 2020

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Sondage

Coup d'etat au Mali Pour ou contre ?

 
 
 

Voir les résultats

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Membres les plus tagués


    SOCIETE: DIVORCE Condamné pour ne pas avoir assez fait l'amour à sa femme

    Admin
    Admin
    Admin
    Admin

    Doingbuzz Monnaie virtuelle : 100060281
    Votre Réputation : 0
    Date d'inscription : 04/02/2012
    Localisation : france

    SOCIETE: DIVORCE Condamné pour ne pas avoir assez fait l'amour à sa femme Empty SOCIETE: DIVORCE Condamné pour ne pas avoir assez fait l'amour à sa femme

    Message par Admin le Lun 26 Mar - 16:30

    Un Niçois de 51 ans a été condamné au divorce à ses torts exclusifs et à verser 10.000 euros à son ancienne épouse. Motif: il ne lui avait pas assez fait l'amour durant leur union. Ce devoir conjugal est bel et bien prévu par la loi.

    Quand la loi entre dans la chambre conjugale, elle a des conséquences pour le moins surprenantes. Jean-Louis, un niçois de 51 ans, l'a appris à ses dépens. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a prononcé, en mai dernier, le divorce à ses torts exclusifs pour ne pas avoir honoré suffisamment son épouse. Il devra en outre verser à son ex-femme Monique 10.000 euros de dommages et intérêts. Motif: il ne lui a pas suffisamment fait l'amour au cours de leurs 21 années de vie commune.

    « Les relations s'étaient simplement espacées au fil du temps...»

    Pourtant, Jean-Louis n'a pas manqué de se défendre. « Les relations s'étaient simplement espacées au fil du temps » , a-t-il tenté d'expliquer aux juges. Pour justifier ses refus, il évoquait notamment « une fatigue chronique générée par les horaires de travail » ou encore « des problèmes de santé » . Mais rien n'y a fait. Si la décision de justice semble étonnante - voire choquante pour certains - elle s'appuie bel et bien sur le code civil. La loi dispose que « les époux s'obligent mutuellement à une communauté de vie » , ce qui implique avoir des relations sexuelles. Ce type de cas est néanmoins exceptionnel. Le seul précédent en France datait de l'année 2000.

    source:http://afrique2050.com/asp/permalink/3675.html

      La date/heure actuelle est Mar 27 Oct - 4:47